[Radiations /!\]

Radioactivité à Plaisance du Touch, Hte Garonne






D'où viennent ces mesures ? (et avertissement)

Ces graphiques et données sont issus de ce qu'on pourrait pompeusement appeler une "station de mesure citoyenne". Disons plus simplement d'une installation personnelle, basée sur des matériels et logiciels grand public, moyennant une bonne dose de bricolage. Si l'ensemble serait reproductible, ce n'est en aucun cas une solution ''clef en main'' qui respecte le mode d'utilisation prévu initialement par le constructeur.
  • Le radiamètre utilisé a subi quelques modifications pour le fiabiliser dans le cadre d'une utilisation continue en extérieur. Cela ne devrait toutefois pas modifier ses caractéristiques de mesure.
  • Le logiciel fourni d'origine avec ce matériel ne permettant pas l'enregistrement automatique des mesures effectuées, c'est un autre programme offrant cette possibilité et capable de fonctionner avec divers modèles d'appareils moyennant un paramétrage correct qui est utilisé ici.
Notez donc que la fiabilité des  mesures ci-dessus ne peut être certifiée ou validée ni par les fournisseurs des produits utilisés, ni par moi-même !

La tolérance indiquée est celle donnée par le fabricant du radiamètre, les valeurs habituellement mesurées sont de 0,22 - 0,23 µSv/h pour environ 10 CPM.

A mon sens, leur intérêt n'est pas de fournir des relevés au nanosievert ou au coup par minute près, mais de permettre une surveillance de l'évolution des ces valeurs, mettant éventuellement en évidence des variations inhabituelles signalant un possible phénomène anormal, à confirmer et identifier.


Pour les curieux, quelques détails sur l'installation :

Le radiamètre est un USB-RAD 121 de chez Magnii Technologies. Il est initialement prévu pour une utilisation nomade, branché en USB sur un PC portable ou une tablette. Le logiciel d'origine est assez bien fichu, dommage que l'ajout d'une fonction d'enregistrement planifiée des données initialement prévue ait été abandonnée. Bien utile cependant pour fournir des valeurs de mesure de référence pour le calibrage d'un autre logiciel.

Comme je souhaitais depuis longtemps utiliser cet appareil en poste fixe, je l'ai d'abord protégé de l'humidité en isolant le petit circuit électronique interne avec du joint silicone. Sauf bien entendu le détecteur beta-gamma intégré ! Je lui ai ensuite confectionné un abri, sur le modèle de ceux utilisé en météo. C'est un simple empilage de soucoupes plastiques pour pots de fleurs, maintenues et espacées par 3 tiges filetées et des entretoises découpées dans du tube d'aluminium. Le radiamètre est simplement positionné et maintenu au centre dans des trous réalisé à l'aide d'une fraise étagée. Voilà le capteur de radioactivité exposé au grand air, mais protégé des intempéries :)

La connexion avec le PC se fait via une rallonge USB "active" (ou câble répéteur) si sa longueur doit dépasser 4-5 mètres, et c'est un portable un peu ancien qui servira "d'enregistreur". Pas besoin de beaucoup de puissance pour ce genre d'usage..

Au niveau logiciel, ça se complique... Le programme choisi est RAD, de chez Black Cat Systems, qui peut être utilisé avec divers types de compteurs Geiger en réglant certains paramètres suivant leur sensibilité. J'ai donc affiné ces réglages du mieux que j'ai pu pendant 3 semaines, en me basant sur les valeurs en CPM et µSv/h fournies par le programme RadGraph d'origine Magnii. Pour minimiser l'influence des fluctuations de la radioactivité ambiante, j'ai utilisé des fragments de céramique radioactive disponibles sur le web, fournissant des niveaux de mesures d'environ 20 fois le niveau ambiant habituel.

Ensuite, "yapluka" écrire un script qui va copier et archiver les images et valeurs numériques fournies par RAD, mettre à jour cette page web toutes les 5 minutes, et s'assurer que RAD n'a pas planté (ça lui arrive...).




D'autres sources de mesures en Haute Garonne ?


Les taux de radioactivité autour de Plaisance du Touch

Réseau National de Mesure de la radioactivité de l'environnement - Blagnac


Mon blog sur le nucléaire



Fichier log